Pôle Laherrère : un projet de centralité pour un quartier en renouvellement

3 mai 2021
Du côté de Saragosse Actualités 2021 Quartier Saragosse

Situé au cœur du quartier Saragosse, sur la nouvelle Place Laherrère, le Pôle Laherrère, nouvel ensemble immobilier de plus de 11 000 m², représente un investissement de 23,5 millions d’euros et sera disponible fin 2022.

Le Pôle Laherrère, le cœur battant de Saragosse

Le site Laherrère et ce nouveau projet de construction est un des axes prioritaires du programme de renouvellement urbain du quartier Saragosse à Pau. Ce programme, soutenu par la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées et la Ville de Pau, repose sur une approche transversale des enjeux liés à l’environnement urbain, la cohésion sociale, l’emploi et le développement durable.

Quatre objectifs lui sont attribués :

  • Favoriser l’attractivité du quartier,
  • Améliorer le cadre de vie des habitants,
  • Renforcer l’inclusion sociale et l’égalité entre les citoyens,
  • Contribuer à l’adaptation au changement climatique.

 

Les architectes retenus après concours sont les agences « CoBé Architecture » et « 1Week1Project ».

L’envergure et la qualité de ce projet, porté de façon multi partenariale, se retrouvent aussi dans la particularité et l’originalité du montage :

  • Un maitre d’ouvrage unique : la société d’économie mixte Pau Béarn Habitat
  • Un catalyseur de la programmation : Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées
  • Des investisseurs futurs propriétaires : la Caisse des Dépôts et le Crédit Agricole (regroupés dans une SCI dédiée) pour le pôle entrepreneurial; l’Agence Nationale de Cohésion Territoriale pour les commerces et locaux artisanaux; la Ville de Pau pour la salle de convivialité et l’antenne de Police; Pau Béarn Habitat pour les logements
  • Des financeurs : FEDER (fonds européens), Région Nouvelle-Aquitaine, ANRU, Etat, Ville de Pau, Agglomération Pau Béarn Pyrénées, Département des Pyrénées-Atlantiques, Caisse d’Allocations Familiales des Pyrénées-Atlantiques
  • Des utilisateurs multiples : associations et structures de formation ont été associées à la définition des prestations de leur futur local.
  • Des financeurs : FEDER (fonds européens), Région Nouvelle-Aquitaine, ANRU, Etat, Ville de Pau, Agglomération Pau Béarn Pyrénées, Département des Pyrénées-Atlantiques, Caisse d’Allocations Familiales des Pyrénées-Atlantiques
  • Des utilisateurs multiples : associations et structures de formation ont été associées à la définition des prestations de leur futur local.

Des atouts remarquables

Le Pôle Laherrère se démarque au travers de sa qualité architecturale, rythmée par de grandes arches qui rappellent les bastides béarnaises, sa situation, la proximité avec le centre-ville et l’université, desservi par le BHNS, construit autour d’un tout nouvel espace public, la place Laherrère et son ambition environnementale.

11 000 m² répartis en deux bâtiments R+5 avec parkings souterrains :

– Un pôle entrepreneurial comprenant :

  • Des structures de formation, de renommée nationale telles que « Cuisine Mode d’Emploi », « La Fabrique du Numérique Paloise » et « l’école de la seconde chance » et d’aide à la création d’entreprise,
  • 5 locaux artisanaux,
  • 3 locaux de commerces/restauration,
  • Une offre de sensibilisation des publics à la culture scientifique et à l’innovation (Science Odyssée Pau).

– Un pôle à dominante habitat :

  • 116 logements étudiants (CROUS),
  • 60 logements jeunes travailleurs (soit 90 places)
  • Une salle de convivialité de 200 m² : un équipement important pour la vie du quartier puisqu’elle contribuera à animer la place et le pôle au gré des événements organisés.

– Un pôle de services publics : pour répondre aux besoins et attentes des habitants, plusieurs services publics seront implantés : Maison France Services, bureau de Police et service emploi. Une offre de santé sera également mise en place ainsi qu’une conciergerie.

Une ambition environnementale élevée

Située dans le périmètre d’un quartier engagé dans une démarche la labellisation « Eco Quartier », cette construction répond à des exigences environnementales élevées. A ce titre, Pau Béarn Habitat a présenté cette opération à l’appel à projet « Bâtiment du futur » de la Région Nouvelle Aquitaine. Cette candidature implique d’atteindre le niveau « E2-C2 » du label E+C- et de faire des choix techniques qui garantissent :

  • Une performance énergétique élevée (atteinte à minima du niveau BBC-Effinergie 2017),
  • La réduction de l’empreinte carbone,
  • L’intégration de solutions innovantes (technologiques, sociales, de gestion, etc.).

Le label E+/C- est une évolution de la réglementation thermique actuelle et préfigurera la nouvelle réglementation environnementale (RE 2020) qui s’appliquera à partir du 1er janvier 2022. Comme son nom l’indique ce label s’articule autour de 2 notions : performance énergétique et limitation de l’empreinte carbone. Les principaux bénéficiaires de ces mesures seront les utilisateurs dont les charges énergétiques seront directement impactées.

Parmi les choix techniques mis en œuvre, on peut notamment citer :

  • le raccordement au réseau de chaleur urbain alimenté à 75% par des énergies renouvelables locales,
  • l’utilisation d’un ciment bas carbone,
  • une toiture végétalisée avec un substrat recyclé,
  • des murs à ossature bois, avec un bois provenant de la Région Aquitaine et une isolation biosourcée.
4